Reiki Figure 6Le Reiki est officiellement répertorié comme médecine complémentaire dans les hôpitaux aux États-Unis. Il est actuellement utilisé dans de nombreux hôpitaux américains à titre de complément à d’autres traitements. Quelle est la situation en France ?

Le Reiki

Le Reiki est souvent décrit comme une thérapie de « guérison par les mains ». Un praticien va placer ses mains légèrement au-dessus de votre corps, ou sur vous, pour faciliter le processus de guérison (lire une définition plus complète du Reiki).
Le Reiki cumule plusieurs bienfaits : il apaise l’esprit, soulage la douleur, aide à trouver le sommeil, augmente le nombre de globule blanc et diminue le stress et l’anxiété (source : les 6 bienfaits du Reiki pour votre santé prouvés par des études).
Une étude a été menée par un laboratoire Français certifié ISO 9001, qui est agréé par le Ministère de la Santé comme centre d’expérimentation clinique.

L’étude a conclu que le Reiki apporte :

– une augmentation significative de l’humeur plaisante des sujets.
– une diminution significative de l’humeur déplaisante.
– une diminution du stress de manière significative.

Le Reiki aux États-Unis

Le gouvernement américain reconnaît officiellement le Reiki comme médecine complémentaire à la médecine traditionnelle.

A l’école de médecine de l’Université du Michigan, le Reiki est même enseigné aux infirmières et au personnel médical.

A l’hôpital de Hartford dans le Connecticut, l’accompagnement par le Reiki a fait ses preuves d’une part dans la réduction de l’anxiété et la tension musculaire, et d’autre part pour accélérer la guérison et offrir une sensation de bien-être.

Le Centre National pour la Médecine Complémentaire des États-Unis affirme que le Reiki représente un certain nombre de bénéfices et qu’il ne possède pas un caractère religieux qui pourrait interférer avec les croyances des patients.

De plus le Reiki n’a pas de contre-indication, et il est donc impossible qu’il puisse porter préjudice au patient.

Le Reiki et les hôpitaux français

En France, l’USRE (l’unité de soins et de la recherche sur l’esprit) à l’hôpital de la Timone de Marseille s’est intéressée au Reiki en tant que thérapie complémentaire dans le cadre des soins spirituels accompagnant l’oncologie et les soins palliatifs. En 2007, elle a d’ailleurs édité un rapport sur ses 3 années d’activité. (source : Source Vitale, Le Reiki à l’Hôpital).

Extrait du rapport : « Le Reiki fait du bien, cela ne semble pas faire de doute, mais si les recherches sont prometteuses, à ce jour elles peuvent seulement suggérer qu’il agit par réduction de l’anxiété, du stress, en apportant une relaxation musculaire, un sens de bien-être, une diminution de la douleur. Mais, quelle est la part du Reiki et quelle est la part du praticien, ou de la relation entre le praticien et le patient ? Question difficile. »

Le Reiki commence à se faire une place à travers le monde pour accompagner la médecine classique, aux États-Unis, en Espagne et même en Suisse (où le Reiki est remboursé par la sécurité sociale). Espérant que les recherches continuent à prouver son efficacité et permettent ainsi d’agrandir son champ d’application.

http://www.centreagni.com/therapies/reiki/

http://www.centreagni.com/formations/initiations-reiki/